Découverte surprenante dans la presse ancienne.

Il y a quelques semaines en recherchant des informations dans la presse ancienne des archives départementales du Morbihan, j’ai eu la surprise de découvrir des articles de journaux racontant un incendie chez les grands-parents de mon arrière-grand-père (mes 3-fois-arrières-grands-parents), Joseph Saillard et Jeanne-Marie Leroux, au hameau de Brangelin dans la commune de Concoret située en plein cœur de la légendaire forêt de Brocéliande. Pour ne pas perdre l’information, je me suis mis à sauvegarder tous les articles concernant cet incendie.

En préparant ce billet, je me suis replongé dans ces extraits de journaux et j’ai été surpris par les différences de récit et par la date d’un de ses articles. J’ai d’abord cru à une erreur, mais en revérifiant, je me suis aperçu qu’il y avait eu dans le même hameau deux terribles incendies à 24 ans d’intervalle.

Cadastre de 1822- Village de Brangelin, commune de Concoret (Morbihan)
Google Map - village de Brangelin -2019

Le premier incendie

 A quelques mois de la guerre de 1870 qui marquera la chute de l’empereur Napoléon III, Joseph Saillard, tisserand de son état,  vit paisiblement dans sa maison du hameau de Brangelin avec son épouse Jeanne-Marie Leroux et leurs trois enfants, Pierre, Louis et Eugène. La maison voisine est occupée par le maréchal-ferrant du village, Mathurin Hervé, son épouse, Anne-Marie Guillard, leurs enfants et leur jeune servante (comme l’atteste le recensement de 1866). 

Le 6 octobre 1869, un terrible incendie ravage leurs deux maisons, un coup dur pour ces deux familles. Les dégats sont évalués aux environ  de 10 000 francs et , malheureusement, aucune des deux familles n’est assurée. La cause de l’incendie? C’est probablement les enfants qui auraient joué avec les allumettes. 

Courrier de Bretagne du 13 octobre1869
Recensement de 1866 à Brangelin, commune de Concoret (Morbihan)

Le second incendie

Quelques années après cet incendie, le 16 avril 1887, Joseph Saillard décède. Jeanne-Marie se retrouve donc veuve.

Le recensement de 1891 nous apprend que Jeanne-Marie Leroux vit alors avec son fils ainé, Pierre, qui est à présent le chef de famille et deux domestiques Constant Rissel et Rosalie Charpentier. 

A proximité se trouvent son beau-frère, Jean-Marie, le frère de son défunt mari Joseph, avec sa femme Eugénie Chollet et aussi les familes Rolland et Odic.

Recensement de 1891 à Brangelin, commune de Concoret (Morbihan)

Le 24 septembre vers 10 heures du matin, 24 ans après le triste évènement, un nouvel incendie se déclare au village de Brangelin à Concoret. Cette fois-ci, c’est la maison de Jean-Marie Saillard, le frère de Joseph, qui s’enflamme. Elle est consumée avec tout ce qu’elle contenait. Jean-Marie et son épouse se retrouvent à la rue avec leurs locataires les familles Odic et Rolland. Les pertes matérielles sont évaluées à 6255 Francs. Heureusement, Jean Marie, qui a sans doute été vigilant suite à l’incendie de la maison de son frère, a contracté une assurance auprès de la compagnie la Confiance. Ce n’est pas le cas pour le malheureux sieur Od

Le Morbihannais du 30 septembre 1893
La Croix du Morbihan du 07 octobre 1893

Leçons apprises

De ces découvertes familiales, je retiens la formidable richesse que constitue la presse ancienne. Elle permet de découvrir de nombreux évènements qui ont ponctué la vie des familles et de faire revivre le temps d’un instant le souvenir de nos ancêtres disparus. J’avais déja eu l’opportunité de découvrir un autre incendie, cette fois-ci plus tragique, chez un de mes arrière-grand-père maternelle (Le dramatique incendie du Faubourg Saint-Martin)

Les archives départementales du Morbihan ont mis à disposition en ligne cette presse ancienne avec un moteur de recherche perrmettant de retrouver les articles grâce à un mot-clef, ce qui n’est malheureusement pas disponible dans toutes les archives.

Une autre des leçons apprises est de bien lire les documents et d’analyser les différences. En effet, au début, je pensais qu’il s’agissait du même incendie et du même foyer. L ‘analyse des recensements m’a permis de mieux appréhender qui était voisin avec qui. Biensûr pour aller plus loin, il est certainement intéressant de se plonger dans le cadastre pour savoir exactement de quelles maisons il s’agit et de retrouver les rapports de police ou de gendarmerie suite à ces incidents et celui de la compagnie d’assurance. 

La généalogie est passionnante par les histoires qu’elle permet de découvrir, donc n’hésitez à votre tour à vous plonger dans les vieux journaux pour découvrir les péripéties de vos aieux.

Lien avec les Saillard de Brangelin

2 commentaires

Christelle · 2 novembre 2019 à 21 h 55 min

En effet quelle coïncidence surprenante ! C’est vrai que les articles de presse sont très riches, lorsqu’on a la chance d’y retrouver la trace de nos ancêtres.

Y comme Yann et son bilan du Challenge A à Z 2019 - Enquête de notre histoire · 1 décembre 2019 à 17 h 18 min

[…] des éléments auxquels je n’avais pas prêté attention.  Ce fût le cas par exemple des deux incendies de Brangelin que j’avais initialement confondu en un seul […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 × 13 =