Un drole de métier à identifier

La lecture des documents anciens n’est pas chose aisée en particulier quand la qualité du document est un peu atténuée et que vous ne connaissez pas le mot que vous tentez d’identifier. C’est à cette difficulté que j’ai été confronté en tentant de découvrir la profession de mon ancêtre Rolin Noblet (Orthographié aussi Raulin) sur son acte de Sépulture le 12 novembre 1678 à Houilles.  Ce que je pouvais lire, c’est qu’il était Somxxx de la Chapelle et Oratoire du Roy. Grâce à l’ami Google, je résolue facilement le mystère. Rolin Noblet était Sommier de la Chapelle et Oratoire du Roy.

Acte de Sépulture de Rolin Noblet le 12 novembre 1678 à Houilles (78)

Le Sommier de la Chapelle du Roy

Mais qu’est ce donc que ce métier oublié?

D’après le dictionnaire de l’Académie Française de 1694, on appelle chez le Roy, Sommier de Chapelle, un certain Officier qui a le soin de faire porter à l’Eglise, à la Chapelle, le drap de pied et les carreaux, du Roy et de la Reyne.  Les carreaux étaient les grandes étoffes sur lesquels le Roi et la Reine s’agenouillaient. Au temps de Rolin, le roi était Louis XIV que nous pouvons admiré sur le tableau ci-dessous priant sur son carreau.

Dans Le grand aumônier de France et le diocèse de la Chapelle royale sous Louis XIV, Alexandre Maral nous décrit que la Chapelle-Oratoire comprenait deux officiers laïcs, les sommiers : chargés d’assister les clercs de Chapelle pour transporter les coffres de la Chapelle-Oratoire partout où le roi devait entendre la messe, ils devaient éventuellement dresser un autel portatif dans le choeur de l’église où le roi se rendait, si le chapitre local avait le privilège de ne laisser officier au maître-autel que des chanoines.

Mariage de Louis XIV et de Mme de Maintenon

Un semestre sur deux

Pour servir le roi pour la Chapelle et Oratoire du Roi, il y a donc deux sommiers.

D’après l’état des officiers de la Maison du Roi de 1673, ces deux officiers sont Eloy Huré et Rolin Noblet qui transmettent leur charge à leur fils ou petit-fils.

Ci-dessous la transcription du document:

« Sommiers: 

Eloy Huré et Claude son petit-fils en survivance et Rolin Noblet et son fils Jean en survivance tout pour leurs gages … qu’entretiennent du mallet ou sommier pour porter les coffres de la chapelle et oratoire par les champs y ceux en lieu de séjour pour les faire porter d’église à l’autre; faire blanchir le linge toutes les semaines et fournir de clous pour tendre les parements et drap de pied à chacun 61… »

L’ouvrage « L’Etat de la France » de L.Trabouillet de 1702 nous apprend que les sommiers de la Chapelle travaillent par semestre et sont payé 600 livres. En 1702, c’est alors Claude Huré qui sert au semestre de janvier et Jean Noblet au semestre de juillet qui sont sommiers.

Extrait de l'état des officiers de la Maison du Roi de 1673

Attention au carreau!

Le travail du sommier a un rôle trés important pour le respect de l’Etiquette de la cour. 

Par exemple, un incident s’est produit après la proclamation du duc d’Anjou en tant que roi d’Espagne. 

Le 15 novembre 1700, un changement inopiné de cérémonial se déroula à la tribune de la chapelle:

«Le Roy en sortant de son cabinet pour aller à la messe, a donné la droite au roy d’Espagne; ils ont traversé le grand appartement et Sa Majesté n’ayant trouvé sur son prie-Dieu qu’un carreau parce que le sommier de la chapelle n’avait pas esté averty, Sa Majesté l’a fait oster afin d’estre égal au roy d’Espagne»

Le roi Louis XV supprime la charge de sommier de la Chapelle du Roi en 1727 et la rétablit en 1749.

Edit du Roi de 1749

La famille Noblet au service de la famille royale

Si le fils de Rolin, Jean hérite à son décès de la charge de sommier, son autre fils Antoine sert aussi la famille royale. Il est à son décès en 1702 portefaix de madame la duchesse d’Orléans, Françoise-Marie de Bourbon, fille légitimée de Louis XIV et de la marquise de Montespan.  Le portefaix était un des porteurs de la chaisse-à porteur. 

Le fils d’Antoine, Rolin est aussi officier de la duchesse d’Orléans lors de son mariage en 1711. Il a probablement  hérité de la charge de son père.

Acte de Sépulture d'Antoine Noblet le 24 décembre 1702 à Houilles (78)
Françoise-Marie de Bourbon, duchesse d'Orléans (1677-1749)
Un portefaix
Acte de mariage de Rolin Noblet, fils d'Antoine, officier de Mme la duchesse d'Orléans le 26 novembre 1711

Une armée de l'ombre

Au vue de sa signature très primaire, Rolin Noblet, sommier de la Chapelle du Roi, avait eu une courte éducation, car il savait à peine écrire. Comment a t il pu obtenir cette charge? L’histoire ne le dit pas, mais il a su élever la condition de ses enfants qui eux sauront écrire. Antoine a lui une belle signature. Il a donc appris à écrire.

La découverte de ce petit métier à la cour du Roi Soleil m’a permis de découvrir cette armée de serviteurs qui était nécessaire pour permettre à l’astre de briller.

Signature d'Antoine Noblet et de son père Rolin Noblet
Le roi Louis XIV et sa cour dans la galerie des glaces
Mon lien avec les Noblet

9 commentaires

Christelle · 16 novembre 2019 à 22 h 10 min

Très instructif ce billet ! J’ai appris des choses, merci.

    Yann · 16 novembre 2019 à 22 h 51 min

    Merci. Moi aussi en faisant ces recherches

Sébastien · 16 novembre 2019 à 22 h 32 min

Je ne connaissais pas le métier de Sommier. On se rend bien compte de tous ces hommes et femmes de l’ombre qui jouaient un rôle extrêmement important autour du Roi. Vraiment très instructif !

    Yann · 16 novembre 2019 à 22 h 54 min

    Merci pour vos encouragements.

Hélène - Pellepioche · 17 novembre 2019 à 10 h 22 min

Très intéressant !
Un ancêtre polisseur de soleil, au final… ^^

    Yann · 17 novembre 2019 à 10 h 52 min

    Merci. En effet, bien polir pour bien faire briller.

Delphine · 17 novembre 2019 à 15 h 09 min

Bravo pour cet article ! Il y avait une foultitude de petits métiers, mais ayant chacun grande importance, dans l’entourage du Roi à Versailles… c’est toujours passionnant à étudier !

    Yann · 17 novembre 2019 à 16 h 18 min

    Merci Delphine. Effectivement, ils étaient nombreux pour servir le Roi et sa cour.

Y comme Yann et son bilan du Challenge A à Z 2019 - Enquête de notre histoire · 1 décembre 2019 à 17 h 18 min

[…] découvrir des vieux métiers oubliés comme le Sommier de la Chapelle et Oratoire du Roi, le garde la porte du roi ou le garde des […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 2 =